Accueil » Education & apprentissage » Les 7 jeux Parelli » Les 7 jeux parelli : 1 – Jeu de l’amitié

Les 7 jeux parelli : 1 – Jeu de l’amitié

Il consiste à progressivement habituer le cheval à tout ce qui normalement lui fait peur. Cela commence par des petites choses au sol (toucher avec le stick, le caresser partout, les oreilles, etc…) puis l’on arrive à des “extrêmes” (claquer le fouet en selle, tourner une corde en hélicoptère au dessus de lui, frapper le sol avec le stick).

C’est certainement le plus important car c’est la base de la relation avec le cheval : établir la confiance, ce qui est loin d’être gagné au départ.

Objectif : gagner la confiance du cheval en lui indiquant clairement que JAMAIS on ne lui fera de mal, on ne le frappera. Cela permet aussi de nous maîtriser nous même et d’abandonner nos réflexes de prédateurs. C’est l’une des raisons pour lesquelles toute la méthode se fait au départ SANS mors (ce dernier arrive au dernier niveau, une fois que l’on a exécuté un apprentissage de la main suffisamment fin pour pouvoir remettre le mors)

PRATIQUE :

Jeu de l'amitiéCe jeu consiste à développer la confiance absolue du cheval. Il faut débuter doucement en rassurant énormément le cheval. Il doit accepter de se laisser toucher partout, de la queue aux oreilles. Il doit aussi accépter de se laisser caresser partout sur le corps avec la cordelette du stick. On peut faire le jeu de l’amitié avec tous ce qui nous passe par la main. Le cheval doit accepter de se laisser passer une longe autour du cou, des jambes, du dos ou de la tête tout en restant immobile et rassuré. Vous devez pouvoir sauter, courir et lever les bras vivement autour de lui, sans que le cheval ne sursaute.

Attention, ce jeu consiste à lui prouver que vous ne lui ferez jamais aucun mal. cette étape peut être longue avec certains chevaux. Il faut savoir se montrer patient et ne jamais se fâcher. Il faut utiliser la technique de l’approche retrait. Au début, si le cheval est inquièt, il ne faut pas regarder ou s’occuper de l’objet et nous même avoir une attitude calme et détendue. L’approche retrait consiste à avancer et reculer l’objet pour montrer au cheval que cela ne lui veut aucun mal.

A pratiquer sans modération au sol, en selle, avant toute séance avec le cheval….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *