Accueil » Ethologie » Fandango ou la découverte

Fandango ou la découverte

Fandango… Comment t’oublier !

Mon dadou 100 pur sang pur bled

Pur dadou du bled, Fandango est un barbe. Jeune étalon de 6 ans à l’époque de notre rencontre, honni de tous les gamins également, jugé méchant, il n’en fallait pas moins. Ca a été ma première rencontre avec un cheval, en 2007. Voila la tête qu’il me fit lors de notre rencontre :

Sans commentaire...

Il n’en fallait pas moins ! mon avenir sera équestre ou ne sera pas. Tout commence. Première leçon d’équitation sur son dos, premières visites régulières au centre ou il se trouvait… Et premières désillusions. Ce que j’y ai vu m’a purement horrifié, ce qu’on me demandait de faire sur le dos de ce jeune étalon totalement sans éducation m’a encore plus terrifié. NON. Ce n’étais pas possible, il devait y avoir une autre voie possible que ça !

Enrenements diaboliques

Cette scène particulièrement insoutenable n’a rien d’exceptionnel. C’est monnaie courante. “mon cheval est chaud” et hop rênes allemandes ! Pessoa et j’en passe !

La folie des enrenements diaboliques

Quel plaisir peut on éprouver à cela ? Celui de l'illusion de la domination peut être....

Evidemment fin immédiate des cours ou autre. Et début d’une aventure insoupçonnée… Et oui, avec mon fandango (son vrai nom est findingo en fait….) je m’initiai à l’aventure relationnelle avec le cheval. J’ai tout appris avec lui, surtout tout ce qu’il ne faut pas faire !

Dango sous la douche

Je dois tout à ce cheval. Oh ca a été très sportif ! Dangereux même des fois. Cela a finalement tourné court pour de nombreuses raisons, l’éloignement surtout, mais en quelques mois (en pension !) ce cher Fandango m’avais refilé le virus et enseigné les base du langage cheval. De ma volonté de trouver une autre voie avec lui, j’a réussi à acquérir une culture équestre importante, à découvrir toutes les approches relationnelles ou classiques du cheval pour me faire ma propre voie. Mais la base était la. La puissance de ce que l’on éprouve, ressent, réussit tout simplement à faire, même avec un étalon fou et facétieux est tellement incroyable que le choix se fait de lui même.

Je ne t'oublierai pas...

MERCI DANGO !

Note juin 2013 :

Je suis retourné au centre ou il est hébergé. Surprise : il m’a reconnu ! Il m’a même refait ses pitreries ! Quel plaisir ! Il n’était pas en très bon état et cela m’a fait un réel pincement au cœur. 

Voir aussi

Avec 1 doigt...

Qui veut voyager loin….

….Ménage sa monture comme chacun sait ! Ou comment reculer pour mieux sauter, presque au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *