Accueil » Ethologie » Etriers KVALL : Essais et retour d’expérience

Etriers KVALL : Essais et retour d’expérience

Chose promise chose due ! J’ai enfin reçu et essayé mes étriers d’extraterrestre, les fameux Kvall.

Je passe l’aventure rocambolesque pour les récupérer à la poste, (5 heures !) le paiement des droits de douane (exorbitants) qui finalement s’est vite faite oubliée par la suite…

Donc… J’ouvre mon colis…. Oh My god mais c’est monstrueux !!!! En taille 47 c’est à première vue assez impressionnant.

Mais finalement sur le cheval c’est assez discret (cliquez pour agrandir) :

kvall ensemble

kvall gros plan

Jour 1 : la révélation

Je vais être honnête : aucun discours ne peut décrire les incroyables sensations éprouvées. L’adaptation est immédiate, l’équilibre instantané, essais au pas et au trot, assis et enlevé. On est collé à la selle, parfaitement équilibré, un confort surprenant et surtout un total sentiment se sécurité. Décontraction et souplesse garanties. De fait, Hippocampe a été ce premier jour d’essai comme métamorphosé, certainement par mon propre état décontracté, malgré mon toujours présent mal de dos qui me torture. Et justement à ce sujet… Les efforts musculaires sont totalement différents. Aucune tension dans le dos ou les jambes du fait du parfait équilibre. Bien que toujours bloqué, je monte sans la moindre douleur ni tension (mon ostéo va me tuer…)

Un pur bonheur partagé…

Jour 2 : (Re)découverte de l’équitation !

Oui et je pèse mes mots. Le premier galop avec Hippocampe, le 3ème de ma vie… Grâce aux précieux conseils de Heidi, une amie du centre, je trouve sans trop de difficulté les aides pour lancer mon Hippo, qui visiblement tout content enfin de me faire galoper me sort le grand jeu. Départ au bon pied, allure maintenue, transitions parfaites… Une totale disponibilité des tout le corps que l’on ressent parfaitement. L’équilibre parfait offert est même trop précis : les reports de poids sont ultra sensibles, l’assiette d’une précision telle que le moindre écart maladroit comme le sont encore les miens et il me sort une cession à la jambe… au galop ! Merci du tuyau Hippo ;) je te la ressortirai !

On apprend vite. Très vite, car on ressent tout. Le contact direct avec le cheval (on ne touche pas les étrivières) est délicieux (bien que montant “étho” et donc sans contact permanent on en a besoin de temps en temps) et très fin. Un report de poids, Une touchette au besoin et hop transition !

Résultat :

C’est pas très bon, mais indulgence s’il vous plait c’est mon premier galop !

Jour 3 et suivants

Petit ajustement de l’étrivière arrière qui était trop basse. Rythme de croisière en route. En toute modestie, le fait de ne PLUS penser ni se soucier de l’équilibre rend attentif à tout le reste. Je le sens bien, j’ai plus progressé en finesse en selle en 5 jours que depuis que je monte Hippo. Même son trot assis, particulièrement “tape cul” devient agréable. Collé à la selle on s’est essayé aux cessions, épaules en dedans (nez au mur pour pour le moment) il me fait un 3 pistes sans difficultés ! Enfin, disons que pour être exact, lui n’a aucun souci la dessus, mais moi au trot assis en 3 pistes c’était l’horreur. Problème réglé, et la demande se fait désormais sur seul report de poids/assiette, sans contact et juste une légère renne d’appui pour maintenir l’encolure légèrement pliée.

Travail à une rene (Parelli Level 2) aux 3 allures, puis essai avec la cordelette à l’encolure. Ca c’est indescriptible. Il faut le vivre…

Après moult tentatives, je comprend enfin le problème du report de poids et de la libération de l’antérieur pour les départs au galop, et donc aujourd’hui même j’ai enfin trouvé l’attitude nécessaire et compréhensible pour Hippo. La précision de notre attitude devient telle que cela permet une très rapide progression dans la compréhension de la locomotion du cheval. A perfectionner donc.

En résumé, je les ai je les garde, et j’incite tout cavalier à redécouvrir l’équilibre équestre et éprouver des sensations exceptionnelles qui m’étaient inconnues. Dès que mes départs au galop sont corrects (semaine prochaine ?) je me lance dans les petits obstacles pour sentir ce que ça donne à la réception.

Réglages

Le réglage est un peu délicat et trouver LA bonne position, le temps aussi que les étrivières “se fassent”. Plusieurs ajustements m’ont été nécessaires avant d’adopter la position définitive actuelle. Rien de fastidieux au contraire, un cran par ci, un autre par la et finalement on trouve sa position parfaite.

Sécurité :

Pour avoir essayé, je peux affirmer que la sécurité avec ces étriers est totale et qu’il est IMPOSSIBLE de se bloquer dedans quelle que soit la situation. Les lanières arrières se déclipsent à la moindre torsion anormale du pied, et même sans aucun point de blocage possible en cas de torsion de la cheville. En randonnée ou endurance cela doit être un pur bonheur !

Merci à cet inventeur génial qui a propulsé l’équitation au 21ème siècle par cette innovation, rare dans le monde équestre… Et nous offre ainsi des sensations et émotions exceptionnelles.

Ajout le 3 juin 2011 : La chute !

Le 2 juin, Hippocampe mon complice a décidé de me faire tester l’ultime sécurité de ces étriers : la chute avec passage par dessus du cheval et croisement des étriers. Etant donnée la réaction d’Hippo, je serais vraisemblablement mort aujourd’hui sans cela, en tout cas salement amoché. On peut voir facilement l’impossibilité technique du blocage quelle que soit la configuration de la chute. Voir d’ailleurs cet article pour le détail technique de la chute : http://affairekvall.passion-cheval.net/temoignages/chute-cheval-kvall/

Le tout a volé en éclat, les étrivières arrières se sont intégralement déclipsées (des 2 cotés) et l’une des barres métallique s’est même totalement désolidarisée de l’ensemble (j’ai failli la perdre !). Rien de cassé, très belle chute (ma première !) dans les règles de l’art “A la Hippo” (coup de cul a droite au galop, terminus tout le monde descend !).

Voir aussi

Dressage en Licol

Dressage sans mors – C’est possible…

Encore une preuve, s’il en fallait une, que toutes les croyances et certitudes en matière  d’équitation, ne …

6 commentaires

  1. Comme j’aimerais être là pour tes premiers galop … je suis super heureuse que tu découvres cette liberté totale que l’on ne peut ressentir que sur le dos d’un cheval.
    Tu l’as attendu ce moment … et quel moment !!
    gros bisous

  2. Oui ! Et de jour en jour cela s’améliore ! les départs au galop maintenant ca y est… Report de poids et hop c’est parti ! Sans les rennes ! Maintenant on va tenter de contrôler l’allure :) mais ces étriers ca change vraiment tout. On est totalement libre de penser a tout, sauf a l’équilibre qui est automatique… Nous vivons une époque formidable !

  3. C’est tout de même un belle chute ! Mais plus de peur que de mal a priori, c’est le principal. Je n’avais jamais eu de retour d’expérience aussi détaillé sur les étriers Kvall, merci pour votre avis !

    • Merci ! Mais je vous invite a les essayer. Certes ce n’est pas académique et hélas toujours interdit en concours suite à la cabale de la FFE qui a modifié ses règlements pour interdire spécifiquement cet outil au prétexte de “dopage technologique”. Lol ! Quel plus extraordinaire compliment la feufeuE pouvait faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *