Accueil » Livres & films » Le Tao du cheval – Linda Kohanov

Le Tao du cheval – Linda Kohanov

le tao du chevalQue voila un titre troublant, dérangeant, si dissonant dans nos oreilles d’occidentaux. Encore une orientalerie me direz vous. Ah parce qu’il faut faire son introspection pour monter à cheval maintenant. Nan mais n’importe quoi !

Et pourtant…

Et pourtant, Linda Kohanov nous livre la un essai particulièrement réussi, aux antipodes des dogmes établis certes, mais O combien pragmatique, réaliste, et tout à fait opérationnel.

Au fil de ce gros ouvrage (550 pages), qui est tout à la fois une autobiographie, un manuel médical de psychologie, un traité de neurosciences appliquées, une philosophie de vie, une approche thérapeutique, un traité d’art équestre, Linda Kohanov nous emmène à la découverte du “peuple cheval”, de son travail en équithérapie, et de l’univers passionnant de nos propres émotions et ressentis, si combattus dans notre monde occidental…

Perception de pleine conscience…

J’avais à l’origine titré ce paragraphe “connexion cosmique”, dans le sens simple et très terre a terre de “global, total”, mais au vu du développement des délires “quantico mediumniques” dans le monde du cheval aujourd’hui j’ai opté pour un terme plus explicite et proche de la réalité concrète de l’expérience vécue.

A la lecture de ce livre je n’ai pas trouvé d’autre mot pour définir le principe de fonctionnement de ce que l’auteur expose. A la lumière des philosophies et modes de pensé orientaux, qui nous sont (hélas !) si étrangers, Linda Kohanov nous expose de manière simple, à travers des cas cliniques concrets, comment elle réussi à entrer en communication, ou plus précisément en communion avec “le peuple cheval”. Ce qui est encore plus étonnant, c’est que son travail, avant même la création du célèbre centre EPONA, s’adresse à la fois aux humains et aux chevaux. Elle traite des “cas cliniques” équins et humains, souvent ensemble même, et détaille avec précision les évolutions psychologiques et comportementales de l’un, de l’autre, de l’un par rapport à l’autre, et comment les deux se sortent finalement de leur problème. Les évolutions avec sa “première” jument, Tabula Rasa, celle avec qui tout a commencé, sont particulièrement bien détaillées et nous suivent tout au long de l’ouvrage.

epona logoSa grande découverte est inspirée du concept du “Yin-Yang”, de l’équilibre des forces, qu’elle applique aussi bien à l’équilibre personnel (de l’humain ou du cheval) qu’à l’équilibre entre les 2. C’est justement ce déséquilibre qu’elle exploite dans sa thérapie assistée par les chevaux, car la relation avec le cheval met en exergue, sans appel, brutalement et sans fioriture tout déséquilibre car le cheval le ressent immédiatement.

Ce qu’elle arrive à faire, et ce qu’elle démontre, c’est qu’il est totalement possible d’accéder, pour tout le monde, à une communication/communion intime avec le cheval. Que cette communion est difficile à admettre et accepter, qu’elle est pour nous occidentaux presque inacceptable, car elle est fondée exclusivement sur notre acceptation de nos ressentis et de nos émotions…

Abandonner toute domination…

Comment réussir cette communion, comment y parvenir ? C’est la qu’interviennent les approches orientales, si éloignées de nous et pourtant si puissantes.

Le principe est assez simple : notre occident est fondé, depuis les temps anciens, sur la notion typiquement mâle de domination et d’obéissance. Conquête, compétition, consommation, exploitation du monde, des êtres, des humains… Linda Kohanov explique cela par la guerre acharnée que notre occident mène contre plusieurs facteurs :

  • L’équilibre yin/yang – homme/femme – domination/soumission et tous les opposés
    Cet ouvrage fait un appel important à la féminité, à la conception féminine du monde, et sur les conséquences de siècles de domination masculine dans tous les domaines de la vie, tant sociale que mentale. Ce déséquilibre fondamental est voulu, mais il est par conséquent la cause même de nos tourments dans nos rapports avec les chevaux, ces derniers étant sensibles à la moindre incohérence émotionnelle. Le retour à l’équilibre personnel est la clef de voute d’une communication parfaite (on appelle cela la “congruence” en communication, mot qu’elle utilise quelques fois)
  • L’acceptation de nos ressentis et émotions.
    C’est la partie que j’ai trouvé la plus fascinante de ce livre (comment ça j’aurais un problème avec mes émotions ? mais non mais non…) mais aussi la plus technique. En effet, c’est à la médecine et aux neurosciences que Linda Kohanov fait appel (sur la base de connaissances scientifiques éprouvées et documentées) et nous expose tous les mécanismes de l’intelligence, de la captation des informations par notre “moi”. En occident on  a centré la connaissance et le ressenti sur le seul cerveau, or elle nous rappelle clairement que c’est se méprendre profondément, et réduire l’humain à bien peu de choses. C’est tout notre système nerveux qui est en jeu. Nos systèmes nerveux (nous en avons 3), et tant que nous n’acceptons pas les messages donnés par ces derniers, chose qui justement est “combattue” dans notre culture, l’accès au “peuple cheval” nous reste fermé.

 Le Tao du cheval permet de retrouver la voie de l’équilibre et de la congruence !

 Un savoir être plus qu’un savoir faire !

Par conséquent c’est bien un problème de domination, de soi même, de l’autre, et donc du cheval, qui est en jeu. A travers des exemples et des cas concrets, elle nous expose comment notre perpétuelle volonté de dominer (soi ou l’autre), détruit en réalité toute possibilité de communication. Même dans des petits gestes tous simples, au travail en longe par exemple.

De fait elle repasse en vue toutes les “méthodes”, et les “méthodistes” en prennent pour leur grade, méthodistes auxquels elle reproche – avec justesse – de ne faire que reproduire à l’identique des méthodes à travers leurs “instructeurs certifiés” mais sans jamais transmettre le fondement de base de la relation au cheval, ce fameux équilibre : le TAO. La voie. Celle du cheval dans le monde, celle de l’humain dans le monde, et celle de l’humain avec le cheval.

 Linda Kohanov ne donne aucune méthode. Elle expose des faits, des cas. Mais elle donne les fondements, les principes nécessaires à l’établissement d’une connexion avec un cheval. Avec LES chevaux. Tous les chevaux. 99% de savoir être, 1% de technique (il en faut bien un peu).

Et concrètement, communier avec le cheval ?

Concrètement me direz vous ? Je ne peux que vous livrer ma très modeste et personnelle expérience avec Messire Hippocampe.

Ce que j’ai découvert en suivant les principes de Linda Kohanov est un univers que j’ignorais totalement. Que je refusais plus exactement. Ma petite pensé bien cartésienne, pourtant adoucie par ma “byzantinerie”, ne pouvait admettre “sérieusement” tout ça. Et pourtant, en laissant libre cours aux ressentis et émotions, on se surprend tout d’un coup, durant la séance, à comprendre un peu tout. On ressent même jusqu’aux ressentis du cheval, qu’il a la bonne grâce de vous transmettre. Sa respiration, le  placement de ses sabots, ses émotions et tous ses ressentis physiques vous sont balancées à la figure avec une force telle que je me demande encore aujourd’hui comment j’ai pu passer à coté de tout ça. Des images, des ressentis, précis, détaillés, comme si vous étiez le cheval lui même.

Et je découvre avec horreur que certains de ses gestes ou attitudes, que j’interprétais alors comme des agressions “comme il a dit le monsieur dans la vidéo”, étaient en fait des marques de confiance et des demandes de rapprochement, pour lesquelles il en prenait une ! Je découvre que la brosse que j’utilise depuis des lustres lui est totalement désagréable, que ca l’énerve de pas pouvoir étendre son antérieur droit pour faire une belle révérence, que “ici c’est bon quand ca gratte alors gratte moi la s’il te plait je peux pas y arriver moi”, que la trop grande souplesse du sable lui fait mal aux tendons, que mon “exercice à la con autour du bidon c’est franchement chiant” et qu’il suffit en retour d’expliquer aussi simplement par des ressentis personnels puisque vous avez la totale perception de ses propres ressentis pour se faire comprendre et le convaincre du bienfondé de telle ou telle chose.
Et qu’il est donc d’une déconcertante simplicité de lui expliquer que s’il veut pas se casser la gueule en faisant une révérence il faut que son Campo soit plus franc et les postérieurs plus écartés… Ce qu’il a fait immédiatement, en terminant par son si caractéristique ronflement de satisfaction “voila, cette fois je suis content”.

C’était tout simple. Il fallait y penser… sentir cheval, devenir cheval. Et surtout accepter de l’être !

Une expérience bouleversante que jamais je ne pourrai oublier, difficile à exprimer et qui m’ouvre un univers entier jusque la insoupçonné. Une véritable jouissance partagée. Une communion.

Ces quelques lignes sont bien fades à coté de ce qu’on “prend dans la figure” en lisant ce livre, et en appliquant ses concepts et en acceptant, simplement, d’être cheval.

Le TAO du cheval. Une fois découvert il n’y a plus de retour arrière possible.

 Note : bien que contrairement à d’autres je trouve la traduction plutôt bonne, il reste dans ce livre de très nombreuses coquilles (orthographe/accords) mais qui ne nuisent pas à sa lecture….

Linda KOHANOV est spécialiste de la Thérapie assistée par les chevaux. Elle dirige le Centre Epona qu’elle a créé en 1997 afin d’aider toutes les personnes, cavaliers ou non, en pleine forme ou en recherche d’équilibre, effectuant un travail personnel ou un entraînement sportif, handicapées ou jeunes en difficulté, à mieux se connaître grâce à la formidable contribution des chevaux.

 Lire le Tao du Cheval :

7 commentaires

  1. Bonjour, je cherche désespérement le livre le tao du cheval, où puis je le trouver.
    Merçi

    • Hippocampe de Berni

      Bonjour !

      Malheureusement la version française est épuisée partout. J’ai contacté le bureau de Linda Kohanov, et ils m’ont indiqué qu’ils sont justement en recherche d’un nouvel éditeur car l’actuel ne semble pas vouloir se relancer. Il y aura donc une nouvelle édition, il faut un peu de patience !

      Toutefois on en trouve d’occasion sur certains sites d’annonces. Sinon il faut trouver un ami lecteur pour vous le prêter !

  2. Je vous remercies pour votre réponse, et bien nous patienterons.

  3. Bonjour à tous, Je suis instructeur de l’approche de Linda Kohanov. Je vous confirme que Le Tao du cheval va en effet être ré-édité. En attendant, vous pouvez aussi participer à un atelier mettant en pratique cette approche, je me ferais un plaisir de vous la faire découvrir ! Carole http://www.lepouvoirdeschevaux.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *